Grand entretien de janvier-février avec Pierre-Yves Rougeyron.

Spécial Gilets jaunes : l'évolution du mouvement, la réponse du gouvernement et les perspectives.

La vidéo commence à 6:45 mn, après quelque promotion sur l'actualité du cercle Aristote.

" ... et Castaner, qui est quelque chose à mi chemin entre le rotulier de porte cochère et Rantanplan, on ne peut pas dire que l'état-major d'Emmanuel Macron soit très reluisant" ...

"Ce n'est pas un mouvement révolutionnaire, c'est un mouvement légitimiste."

"Il ne faut pas devenir un anti-étatisme primaire et débile. Quand c'est un abruti qui se sert d'un outil, il ne faut pas nécessairement jeter l'outil, il faut neutraliser l'abruti. C'est différent."

"La France n'a pas un problème étatique, elle a un problème élitaire. Une élite qui a colonisé l'Etat. Si vous prenez l'élite étatique en France sur 1000 ans, c'est plutôt positif, et de loin. La question c'est qu'est-ce qui s'est passé depuis 40 ans. On est face à une des pires génération de l'histoire de France. Donc c'est pas la peine d'attaquer des entités abstraites quand on doit attaquer des groupes sociaux bien vivants."

"Le mythe des 1% est un mythe incapacitant, car les 1% seuls ne régneraient pas. Vous avez toute une techno-structure qui règne au service des 1% et qui fait à peu près 15 %. La question est qu'on doit les ramener dans la nation où les briser en tant que classe, car ils ont déclenché un guerre contre tout le reste de la population..."

Suite de l'entretien, RIC, Européennes, internationale :

Source: 
Agora Vox