Politique

Michel Onfray sur "La mort de la Démocratie" : "C'est la mafia maastrichtienne !"

"C'est la mafia maastrichtienne !" Michel Onfray considère que "Les pro-Maastricht, de droite ou de gauche, font semblant de s'opposer, mais sur le fond ces farceurs défendent le même monde européiste, mondialiste, cosmopolite, post-national et populicide." On peut difficilement lui donner tort sur ce point. S'en suit une énumération des pratiques anti-démocratiques instituées par la "mafia maastrichtienne" : - instrumentalisation de la famille Le Pen (...)

-
Tribune Libre

Michel Onfray sur "La mort de la Démocratie" : "C'est la mafia maastrichtienne !"

"C'est la mafia maastrichtienne !" Michel Onfray considère que "Les pro-Maastricht, de droite ou de gauche, font semblant de s'opposer, mais sur le fond ces farceurs défendent le même monde européiste, mondialiste, cosmopolite, post-national et populicide." On peut difficilement lui donner tort sur ce point. S'en suit une énumération des pratiques anti-démocratiques instituées par la "mafia maastrichtienne" : - instrumentalisation de la famille Le Pen (...)

-
Tribune Libre

Candidature de l'Ukraine à l'UE : une décision irraisonnée

La Commission européenne a accepté la candidature d'adhésion de l'Ukraine à l'Union européenne. Cette décision s'inscrit dans le cadre de la visite à Kiev du président français Emmanuel Macron, du chancelier Allemand Olaf Scholz et du président du conseil des ministres italien Mario Draghi et du président roumain Klaus Iohannis ce 16 juin. Si l'acceptation de la candidature de l'Ukraine peut constituer un message clair de solidarité, il n'est pas certain qu'une telle décision soit une réelle (...)

-
Europe

Candidature de l'Ukraine à l'UE : une décision irraisonnée

La Commission européenne a accepté la candidature d'adhésion de l'Ukraine à l'Union européenne. Cette décision s'inscrit dans le cadre de la visite à Kiev du président français Emmanuel Macron, du chancelier Allemand Olaf Scholz et du président du conseil des ministres italien Mario Draghi et du président roumain Klaus Iohannis ce 16 juin. Si l'acceptation de la candidature de l'Ukraine peut constituer un message clair de solidarité, il n'est pas certain qu'une telle décision soit une réelle (...)

-
Europe

LÉGISLATIVES : qu'en pensent les Français ?

C'est l'entre-deux tours des législatives et la situation est claire : Macron et son parti Ensemble restent majoritaires (25,8%) mais d'une courte tête face à la NUPES de Mélenchon (25,7%) et le RN de Marine Le Pen (18,7%). Dans cette configuration, que vont faire les Français pour le second tour ? Sont-ils seulement intéressés par les élections législatives ? Reportage de Vincent Lapierre (...)

-
Citoyenneté

LÉGISLATIVES : qu'en pensent les Français ?

C'est l'entre-deux tours des législatives et la situation est claire : Macron et son parti Ensemble restent majoritaires (25,8%) mais d'une courte tête face à la NUPES de Mélenchon (25,7%) et le RN de Marine Le Pen (18,7%). Dans cette configuration, que vont faire les Français pour le second tour ? Sont-ils seulement intéressés par les élections législatives ? Reportage de Vincent Lapierre (...)

-
Citoyenneté