Visit ArabTopics.com

Quelle sera la politique économique et sociale de la France en 2017 si François Asselineau n’est pas élu président de la République ?

Nous montrions dans deux articles précédents, quelles étaient les GOPÉ 2014-2015 avec notamment les lois dites « El Khomri » ou « Macron » [1] et pourquoi ces recommandations qui découlent de l’article 121 du TFUE (Traité sur le fonctionnement de l’Union européenne) sont incontournables et reprises en France dans le PNR (Programme National de Réforme) [2].

Il convient de se pencher davantage sur ces GOPÉ 2016-2017 [3] puisque ce sera la politique économique et sociale qui sera menée en France quel que soit le candidat élu à cette élection présidentielle 2017, sauf si c’est François Asselineau puisqu’il sortira la France de l’Union européenne. Je tâcherai ici de les décrypter car ces documents sont l’exemple type de la novlangue bruxelloise.

Ce document assez formel commence avant les « recommandations » par toute une série de considérations :

Dans le point 2 de ces considérations, la Commission expose le fait que la France « connaît des déséquilibres macroéconomiques excessifs ». Le rapport parle de croissance faible, dette publique élevée et compétitivité dégradée. Tout ceci est vrai mais il sera intéressant de voir quelles sont les conclusions tirées par la Commission.

Dans le point 5, la Commission analyse le programme national de réforme présentée par la France, tel un élève à son maître, le 29 avril 2016. La Commission note en outre que « les mesures pour atteindre les objectifs prévus en matière de déficit à partir de 2017 n’ont pas été suffisamment précisées. » Le Conseil estime également que « la France risque de ne pas respecter les dispositions du pacte de stabilité et de croissance. Par conséquent, des mesures supplémentaires seront nécessaires pour assurer une correction durable du déficit excessif en 2017 au plus tard. »

Vous l’aurez compris, la Commission et le Conseil veulent que la France baisse ses dépenses publiques. Les points 7 et 8 permettent de comprendre où veut tailler Bruxelles. Les réformes territoriales qui étaient demandées dans les GOPÉ 2014-2015 sont ici louées : « la réforme récente de l’administration locale est susceptible de renforcer l’efficacité du système sur le moyen à long terme. »

Un point très important est évoqué et permettra de comprendre les recommandations : « il n’est pas possible de réaliser d’importantes économies à court terme sans ralentir considérablement la croissance des dépenses de sécurité sociale, qui représentent plus de la moitié des dépenses publiques. » C’est fondamental car depuis 20 ans, il faut noter que les dépenses de l’État stagnent voire baissent en pourcentage du PIB. Les dépenses qui augmentent sont les dépenses sociales, notamment à cause du chômage de masse ou en santé/retraite de par le vieillissement de population. Toute demande significative de baisse des dépenses publiques sera donc au détriment des prestations de santé, d’assurance-chômage ou de retraites.

Passons ensuite aux « recommandations » car les considérations et « recommandations » se recoupent pour les points 9 à 23.


Notons en préambule avant d’analyser les 5 points et de traduire la novlangue bruxelloise que ces « recommandations » sont établies pour la période 2016-2017, comme si l’élection présidentielle ne changeait rien. Et pour cause, dans le cadre de notre appartenance à l’UE, la ligne politique et sociale est déjà fixée. N’était-ce pas M. Juncker lui-même, président de la Commission européenne, qui déclarait « il ne peut y avoir de choix démocratique contre les traités européens. » ?

Les 9 recommandations importantes ci-dessous et leur traduction :

1- « Réduction des dépenses publiques »

Comme nous l’avons vu dans les considérations, il est impossible de réduire de manière importante les dépenses publiques sans remettre en cause les dépenses sociales que sont la santé, l’assurance-chômage et les retraites.

2- « Veiller à ce que les réductions du coût du travail soient pérennisées » et que les « évolutions du salaire minimum soient compatibles avec la création d’emplois et la compétitivité »

C’est assez clair, il faut donc geler le niveau du SMIC voire le réduire. Le salaire minimum en Bulgarie étant d’environ 200 euros par mois selon le cours de l’euro, il y a du boulot…

3- « Réformer le droit du travail pour inciter davantage les employeurs à embaucher en contrats à durée indéterminée »

Il s’agit de pouvoir licencier beaucoup plus facilement et de transformer le CDI en un CDD bis.

4- « Entreprendre une réforme du système d’assurance-chômage afin d’en rétablir la viabilité budgétaire et d’encourager davantage le retour au travail »

Baisser les prestations chômage et réduire la durée d’indemnisation.

5-  « Éliminer les obstacles à l’activité dans le secteur des services, en particulier dans les services aux entreprises et les professions réglementées »

Destruction et mise en concurrence de toutes les professions réglementées que sont les artisans-taxi, notaires, avocats, pharmaciens, médecin, etc.

6- « Prendre des mesures visant à réduire les impôts sur la production et le taux nominal de l’impôt sur les sociétés »

Baisse de l’impôt sur les sociétés et autres taxes sur les entreprises.

7- Élargir « la base d’imposition sur la consommation, notamment en ce qui concerne la TVA »

C’est très clair, on baisse les impôts sur les sociétés et on augmente la TVA, impôt non redistributif et payé par tous les citoyens…

8- « Supprimer les dépenses fiscales inefficaces, notamment celles dont le rendement est nul ou faible »

C’est la fameuse suppression de l’ISF (Impôt de Solidarité sur la Fortune).

9- « Adopter la réforme concernant la retenue à la source de l’impôt sur le revenu des personnes physiques d’ici à la fin de l’année 2016 »

C’est la fin de la notion de foyer fiscal et la remise en cause potentielle de la politique familiale.

En conclusion

Les candidats à la prochaine élection présidentielle auront beau se prévaloir, comme à chaque élection précédente, d’une insoumission, de patriotisme économique, de désobéissance aux traités, de souverainisme, de fermeté avec la Commission européenne, de renégociation des traités [4], etc… en somme encore et toujours d’une autre Europe…[5] les électeurs Français doivent comprendre que sortir de tels slogans creux dans le cadre des traités européens relève de l’oxymore.
Quoi qu’il dise, quoi qu’il ait promis, le candidat élu sera de toute façon contraint d’appliquer les politiques économiques ordonnées par Bruxelles, et ce tant que la France restera empêtrée dans le carcan européen.

Les européistes (et les crédules) ont tendance à atténuer la portée des GOPÉ en expliquant qu’il ne s’agit que de recommandations et non pas d’obligations. C’est faux pour au moins deux raisons :

  • Depuis le pacte de stabilité et de croissance (PSC) de 2011 [6], et avec le « six-pack » [7], la Commission peut sanctionner financièrement les pays en cas de manquement ou de retard dans l’application des mesures préconisées. En cas d’« écarts importants », la Commission adresse à l’État membre un avertissement et sa situation est suivie tout au long de l’année. Si elle n’est pas redressée, la Commission peut proposer la constitution d’un dépôt correspondant à 0,2 % du PIB. Pour la France, il s’agirait donc d’un dépôt de 4,3 milliards d’euros. Les « recommandations » dans les textes se transforment donc, dans les faits, en obligations.
  • C’est aussi nier le fonctionnement des institutions européennes puisque la machine bruxelloise repose sur le concept de « pression des pairs ». Le principe même de ces GOPÉ, c’est justement d’exercer constamment une pression sur les représentants d’un État. Certes, ils peuvent ne pas suivre telle ou telle mesure pendant telle ou telle année en échappant aux sanctions. Mais il leur est concrètement impossible de refuser d’appliquer toutes les mesures tout le temps. Du reste, le principe même des GOPÉ serait sinon vide de sens. En fait, il s’agit d’un étau intellectuel, juridique et moral qui se resserre peu à peu et auquel il est impossible de se soustraire durablement.

Pour retrouver notre démocratie et nous sortir de cette prison des peuples, le seul vote utile et libérateur est celui pour François Asselineau.

Charles-Henri GALLOIS
Responsable national de l’UPR en charge des questions économiques

Source: 
Francois Asselineau

Dear friends of this aggregator

  • Yes, I intentionally removed Newsbud from the aggregator on Mar 22.
  • Newsbud did not block the aggregator, although their editor blocked me on twitter after a comment I made to her
  • As far as I know, the only site that blocks this aggregator is Global Research. I have no idea why!!
  • Please stop recommending Newsbud and Global Research to be added to the aggregator.

Support this site

News Sources

Source Items
WWI Hidden History 50
Grayzone Project 131
Pass Blue 193
Dilyana Gaytandzhieva 14
John Pilger 416
The Real News 367
Scrutinised Minds 29
Need To Know News 2484
FEE 4464
Marine Le Pen 353
Francois Asselineau 25
Opassande 53
HAX on 5July 220
Henrik Alexandersson 878
Mohamed Omar 363
Professors Blog 10
Arg Blatte Talar 40
Angry Foreigner 18
Fritte Fritzson 12
Teologiska rummet 32
Filosofiska rummet 105
Vetenskapsradion Historia 151
Snedtänkt (Kalle Lind) 215
Les Crises 2729
Richard Falk 162
Ian Sinclair 103
SpinWatch 61
Counter Currents 9106
Kafila 451
Gail Malone 37
Transnational Foundation 221
Rick Falkvinge 94
The Duran 9588
Vanessa Beeley 104
Nina Kouprianova 9
MintPress 5599
Paul Craig Roberts 1748
News Junkie Post 58
Nomi Prins 27
Kurt Nimmo 191
Strategic Culture 4690
Sir Ken Robinson 24
Stephan Kinsella 96
Liberty Blitzkrieg 846
Sami Bedouin 64
Consortium News 2614
21 Century Wire 3501
Burning Blogger 324
Stephen Gowans 85
David D. Friedman 152
Anarchist Standard 16
The BRICS Post 1510
Tom Dispatch 512
Levant Report 18
The Saker 4233
The Barnes Review 522
John Friend 461
Psyche Truth 155
Jonathan Cook 145
New Eastern Outlook 3878
School Sucks Project 1774
Giza Death Star 1878
Andrew Gavin Marshall 15
Red Ice Radio 607
GMWatch 2246
Robert Faurisson 150
Espionage History Archive 34
Jay's Analysis 932
Le 4ème singe 90
Jacob Cohen 207
Agora Vox 15137
Cercle Des Volontaires 436
Panamza 2139
Fairewinds 116
Project Censored 934
Spy Culture 512
Conspiracy Archive 76
Crystal Clark 11
Timothy Kelly 560
PINAC 1482
The Conscious Resistance 817
Independent Science News 78
The Anti Media 6638
Positive News 820
Brandon Martinez 30
Steven Chovanec 61
Lionel 292
The Mind renewed 440
Natural Society 2619
Yanis Varoufakis 982
Tragedy & Hope 122
Dr. Tim Ball 114
Web of Debt 143
Porkins Policy Review 413
Conspiracy Watch 174
Eva Bartlett 592
Libyan War Truth 327
DeadLine Live 1911
Kevin Ryan 62
BSNEWS 2073
Aaron Franz 229
Traces of Reality 166
Revelations Radio News 121
Dr. Bruce Levine 145
Peter B Collins 1540
Faux Capitalism 205
Dissident Voice 10636
Climate Audit 223
Donna Laframboise 429
Judith Curry 1124
Geneva Business Insider 40
Media Monarchy 2348
Syria Report 78
Human Rights Investigation 91
Intifada (Voice of Palestine) 1685
Down With Tyranny 11721
Laura Wells Solutions 43
Video Rebel's Blog 432
Revisionist Review 485
Aletho News 20181
ضد العولمة 27
Penny for your thoughts 2977
Northerntruthseeker 2355
كساريات 37
Color Revolutions and Geopolitics 27
Stop Nato 4706
AntiWar.com Blog 3036
AntiWar.com Original Content 6867
Corbett Report 2327
Stop Imperialism 491
Land Destroyer 1184
Webster Tarpley Website 1093

Compiled Feeds

Public Lists

Title Visibility
Funny Public